Construction du MH52 - Acro Modèles 44

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Construction du MH52

Techniques > Construction & restauration

Une présentation unique mais 2 constructions avec des technologies différentes

Pourquoi construire ce modèle qui n'existe pas en maquette dans le commerce


J'ai longuement cherché un avion plein de qualités pour faire un bon remorqueur de planeur, j'entends par cela un avion stable , bon voilier, rapide pour remorquer des planeurs de voltige, lent, pour se poser court et pouvoir se caler sur la vitesse d'un planeur rétro , et surtout bien visible en haute altitude entre 400 et 800 mètres d'altitude, car actuellement , j'utilise un classique Bison et un piper PA25, il a le mérite d'être très représentatif, mais reste      difficile de pilotage, comme bien des piper et très dur à visualiser à plus de 400 mètres.
En plus cet avion à  l'obligation d'être maquette, et à l'échelle de nos planeurs, en voila bien des conditions.

Il y a bien le Big Bison, qui est très efficace, mais qui n'est pas une maquette, le Red Bull, est plus proche d'un Cessna, mais n'est pas maquette non plus, et de plus difficile à se faire livrer, le seul qui soit presque bien est le Wilga en 3 mètres, mais il a bien de la traînée, n'est pas rapide, et pas particulièrement esthétique .

Donc il me faut donc le créer ce remorqueur.
Après de longues réflexions sur des Robins, le Midour, les Piel, et bien d'autres, je reste donc accroché sur ce MH 52.

Connaissant l'existence d'une épave à ANGERS, au GPPA, un visite s'impose, mais les restes sont transférés sur LAVAL, son pays de naissance aux anciens établissements BOREL .

Rendez vous pris pour quelques photos des restes de l'appareil, constatation : de grands écarts entre le réel et les plans 3 vues que j'avais en main .
La reproduction des plans CAO étant commencée, on arrête tout et il faut chercher dans les archives et les plans du constructeur.

Retour au GPPA, Alban m'a rendu un fier service, ce brave modéliste passe ces WE dans les archives du GPPA à faire le classement et refaire le monde aéronautique avec le nouveau retraité "long courrier" , j'ai nommé le patron : Christian RAVEL Président du GPPA.

Merci à vous deux

Une caisse de documents et 4 heures de recherches pour trouver mon bonheur et les explications de ces écarts.
Tous les plans 3 vues publiés l'ont été sur l'étude du  prototype et non sur les 13 appareils qui ont été produits.

On modifie les plans en CAO et l'on définit l'échelle de sortie ce sera 1/3, j'aime bien cette échelle en planeur, un standard devient un 5 mètres d'envergure, c'est encore transportable facilement. Mais mon MH52, cela lui donne une envergure de 3,26, cela commence à faire, et le transport ?

J'ai gardé cette échelle et je vous livre en photo la construction du master qui me servira à faire le moule dans quelques mois.

Ce plan 3 vue est l'officiel, mais il ne correspond pas aux appareils de série, bien des modifications ont été faites à partir du second appareil.
Ce plan 3 vue est le plan du prototype. Les évolutions portent sur le stab qui fut agrandi, la partie avant de la cabine fut avancée et simplifiée, la partie vitrée arrière a été redessinée, puis les portières modifiées.

 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu